Hyperprolactinémie

L’Hyperprolactinémie est facile à diagnostiquer et son traitement, dans la grande majorité des cas, résout le problème de reproduction.

Il s’agit d’une sécrétion excessive de l’hormone Prolactine (hormone hypophysaire responsable de la production de lait). Elle provoque une anovulation par inhibition au niveau de l’hypothalamus de l’axe gonadotrope.

Les causes en son les suivantes:

Tumeurs bénignes de la glande hypophyse (Prolactinome)

  • Troubles de la glande thyroïde
  • Idiopathique (dont on ne connait pas la cause)
  • Médicamenteuse: certains tranquillisants, médicaments pour la tension artérielle ou les nausées.
  • Contraception orale et narcotiques (cannabis)
  • Associée à un Syndrome d’ovaire polykystique

Le diagnostic en est l’augmentation de la Prolactine révélée par une analyse de sang. Une résonance magnétique cérébrale peut s’avérer nécessaire pour écarter tout risque de prolactinome.

Le traitement de stérilité habituel passe par des inhibiteurs de la prolactine (Cabergoline, Bromocriptine, etc.). Certains cas, rares, demandent une intervention chirurgicale (macroprolactinomes, etc.).

Last Update: 09/09/2014
References:
– Rosa Tur Padró, María Graña Barcia, Julio Herrero García. Amenorrea Central. 2010. Editorial Médica Panamericana
Clinical Gynecologic Endocrinology and Infertility 7th ed: Leon Speroff, Robert H. Glass, Nathan G. Kase, 2006 Lippincott Williams & Wilkins