Gynécologie Pathologie mammaire

Le cancer du sein est la néoplasie la plus fréquente chez la femme. Le diagnostic précoce (révision gynécologique avec mammographie) nous permet de recourir à des traitements peu agressifs promettant une guérison et la récupération d’une bonne qualité de vie.

Les symptômes habituels qui indiquent une pathologie sont : douleur, tumeurs, écoulements par le mamelon et altérations au niveau de la peau. Voici les troubles les plus fréquents décelés lors d’une consultation de routine.

Les tumeurs mammaires

Après l’examen clinique, l’échographie et/ou la mammographie, on effectue généralement une ponction mammaire sous échographie visant à extraire le contenu d’un kyste éventuel ou de soumettre un nodule solide à une évaluation cytologique (diagnostic).

Fibroadénome: il s’agit de la tumeur bénigne la plus fréquente du sein. On peut réaliser des contrôles périodiques, bien que la chirurgie soit recommandée dans les cas suivants : croissance, risque de malignité ou souhait de la patiente.

Autres tumeurs moins fréquentes : Tumeur Phyllode, hamartome, lipome, papillome, etc.

Douleur mammaire

Très fréquente, même si elle s’accompagne rarement d’une pathologie. Elle prend parfois naissance dans d’autres zones en donnant la sensation que c’est le sein qui fait souffrir (neurologies cervicales ou inflammation des muscles ou des cartilages intercostaux). La douleur mammaire cyclique (mastoïdienne) se produit en général durant la menstruation et n’a que rarement une origine organique. La douleur sans rapport avec le cycle (mastalgie) peut avoir trait à une inflammation, des infections et tumeurs de type kystique, situations qu’il convient d’écarter après un examen consciencieux et des analyses complémentaires.

Écoulement mammaire

En fonction des caractéristiques présentée, il prend le nom de thélorrhée (écoulement non sanguin), thélorragie (écoulement sanguin) ou galactorrhée (thélorrhée de lait en dehors de la lactation). La sécrétion bilatérale (des deux seins) ou par plusieurs conduits a souvent une origine hormonale. Une sécrétion unilatérale et de type sanguin peut avoir une cause organique, d’où l’importance d’approfondir l’analyse.

Altérations de la peau

Infection, inflammation ou eczémas. Une évaluation au cas par cas est nécessaire

Mastite

La présence de douleur, de rougeurs, de chaleur ou de durcissements nous oriente vers un diagnostic. Une échographie mammaire est indiquée pour écarter tout risque d’abcès. La mastite est plus fréquente lors de la lactation. Le traitement consiste essentiellement à prendre des antibiotiques.

Mastopathie fibrokystique

« Dysplasie mammaire » ou « seins fibreux ». La maladie consiste en un excès physiologique des composants normaux du tissu mammaire. Généralement, elle a pour origine des troubles hormonaux localisés.

La douleur ou l’apparition de kystes sont fréquents. La mammographie révèle des seins denses présentant une irrégularité. Elle permet aussi de détecter des kystes qui, en fonction de leur taille et de leur symptomatologie, peuvent être éliminés.

Cancer du sein

Il s’agit du cancer le plus fréquent chez la femme. On l’analyse par le biais d’un examen clinique, d’une mammographie, échographie, résonnance magnétique nucléaire, ponction-aspiration à l’aide d’une aiguille fine, une biopsie stéréotaxique ou une biopsie chirurgicale.

Prévention du cancer du sein

Les recommandations ou Code Européen Contre le Cancer préconisent:

  • Se soumettre à une révision périodique annuelle (gynécologique et mammaire)
  • Observer une diète saine et une hygiène personnelle correcte
  • Pratiquer un exercice physique modéré
  • Ne pas réaliser de traitements hormonaux sans prescription et contrôle médical
  • Ne pas fumer
  • Modérer la consommation de boissons alcoolisées
  • Contrôler régulièrement son poids ainsi que la tension artérielle

Traitement du cancer du sein

En fonction du type de tumeur et de son stade, on peut recourir aux traitements suivants:

  • Mastectomie: extirpation de la totalité du sein en même temps que les tissus cancéreux.
  • Tumorectomie: extirpation de la tumeur accompagnée d’une masse de tissu sein autour. Cette opération doit se compléter avec une radiothérapie locale.

Le traitement chirurgical s’associe, très fréquemment, à d’autres thérapies, telles que la radiothérapie, la chimiothérapie, l’hormonothérapie, etc.

Last Update: 17/09/2014
References:
– Sociedad Española de Obstetricia y Ginecología. 2005. Protocolos: Patología Mamaria Benigna