Gynécologie Contraception: les méthodes naturelles

Ces méthodes présentent moins d’efficacité que les méthodes artificielles.

Elles se fondent sur l’abstinence sexuelle pendant les jours fertiles de chaque cycle. Leur efficacité avoisine les 94% (en fonction de la méthode choisie). Elles sont en général peu fiables.

Il existe communément trois méthodes pour repérer les « jours à risque »:

  • Méthode du Calendrier ou Ogino-Knaus: elle consiste en une abstinence sexuelle durant et après l’ovulation (entre le 8ème et le 18ème jour du cycle). C’est la moins fiable des méthodes naturelles de contraception.
  • Méthode de la température basale: la température est prise chaque matin au réveil et avant de réaliser la moindre activité. Tout rapport sexuel est à éviter entre le dernier jour des règles et trois jours après la remontée de la température.
  • Méthode de la glaire cervicale ou Billings: au moment de l’ovulation, la glaire cervicale passe d’une consistance épaisse et peu abondante à une sécrétion plus profuse, fluide et transparente. Les rapports sexuels sont permis un jour sur deux à partir du dernier jour des règles jusqu’à détection d’une augmentation de la sécrétion de la glaire cervicale.
  • Méthode sympto-thermique: elle consiste à associer les méthodes de la température et de la glaire cervicale.
Last Update: 12/09/2014
References:
– Planificación natural de la familia, Guía para la prestación de servicios. OMS Ginebra 1989, 84 p.
– Barbato M, Bertolotti G. Natural methods of fertility control: a prospective study of 460 couples. Paper presented at 4th Congress of the International Federation for Family Life Promotion. Otawa, June 1986. Int J Fertil 1988;Suppl:48-51.