Gynécologie Chirurgie Mini-Invasive (CMI)

La technologie de pointe en réponse à vos problèmes. Consultez-nous.

L’endoscopie est l’observation directe d’un organe par le biais d’un système optique que l’on introduit au travers des orifices naturels ou de la paroi abdominale. Actuellement, la chirurgie endoscopique intervient dans le traitement de nombreuses pathologies gynécologiques de manière moins agressive, en réduisant la durée du séjour hospitalier et les douleurs postopératoires.

Cet avantage nous permet de ne pas bouleverser essentiellement l’activité professionnelle, sociale, habituelle de la patiente. Qui plus est, les résultats esthétiques sont meilleurs que ceux obtenus par la chirurgie ouverte conventionnelle. Si elle est possible et indiquée, c’est cette technique qui est préconisée par la gynécologie d’aujourd’hui.

Laparoscopie:

On la réalise sous anesthésie générale. Elle consiste à introduire du CO2 dans l’abdomen pour provoquer une distension de la cavité abdominale. On introduit ensuite des trocarts ou guides au travers desquels on glissera les instruments nécessaires (fibres optiques, ciseaux, pinces, aspirateurs, coagulation, etc.).

Cette technique est prescrite dans les cas suivants:

  • Etude de stérilité et perméabilité tubaire en prévision d’un traitement d’infertilité
  • Diagnostic de malformations utérines
  • Douleurs pelviennes inexpliquées
  • Ligature des trompes (stérilisation tubaire bilatérale)
  • Endométriose
  • Kystes et masses ovariennes
  • Risque de grossesse ectopique
  • Ablation d’ovaires (oophorectomie)
  • Extirpation de myomes (myomectomie)
  • Extirpation des trompes (salpingectomie)
  • Drilling ovarien (ovaires polykystiques)
  • Ablation de l’utérus (hystérectomie)
  • Chirurgie de l’incontinence urinaire et du plancher pelvien

Hystéroscopie:

On introduit une fibre optique de faible calibre à travers le vagin et le col de l’utérus, tout en élargissant la cavité utérine avec du sérum physiologique. En fonction de la chirurgie à réaliser, l’hystéroscopie peut être ambulatoire ou se faire sous anesthésie générale (sédation) ou locale.

Elle est principalement prescrite dans les cas suivants:

  • Extraction de corps étrangers et DIU
  • Polype endométrial
  • Myomes sous-muqueux
  • Parois ou septes utérins
  • Étude de la fertilité et échecs d’implantation
  • Étude de troubles de la menstruation
  • Ablation/réduction endométriale
Last Update: 12/09/2014
References:
Rock J., Jones H. “Te Linde – Ginecología quirúrgica”. 10o Edición. Buenos Aires. Editorial Médica Panamericana. 2010
Nieboer TE, Johnson N, Lethaby A, et al. Surgical approach to hysterectomy for benign gynaecological disease. Cochrane Database Syst Rev 2009; :CD003677.