Foire aux Questions

Pour résoudre vos doutes en matière de Reproduction Humaine, Gynécologie, Obstétrique et Diagnostic Prénatal.

Cette section regroupe les questions que les patients soulèvent habituellement au cours des consultations dans notre clinique Procrear.
Cliquez sur la question de votre choix pour de plus amples informations.

Sur la Fertilité

Comment savoir si je dois consulter un spécialiste pour être enfin enceinte?
Quelle est la différence entre infertilité et stérilité?
Comment diagnostique-t-on l’infertilité?
Qui est la cause de l’infertilité?
L’infertilité est-elle un problème commun ? Il y a de plus en plus de cas d’infertilité?
Puis-je être infertile si j’ai eu des enfants auparavant?
Comment prévenir l’infertilité?
Peut-on augmenter les chances d’obtenir une grossesse de manière naturelle?
Les nerfs ou le stress peuvent-ils affecter ou diminuer ma fertilité?
Dans quelles conditions les rapports sexuels peuvent-ils augmenter les chances de succès?
L’âge est-il important?
L’infertilité requiert-elle des traitements complexes?

À propos de la Procréation Médicalement Assistée

Existe-il des listes d’attente pour réaliser un traitement de procréation médicalement assistée?
Quelles sont les chances de succès?
Quels risques présente l’application de traitements de procréation médicalement assistée?
Quels sont les principaux traitements de reproduction humaine assistée?
Quelles différences y a-t-il entre insémination artificielle et fécondation in vitro? Quelle est la meilleure?
Ces traitements de procréation médicalement assistée sont-ils douloureux?
Quelle disponibilité horaire et de repos ces traitements de reproduction humaine exigent-ils?
Lors des cycles de fécondation in vitro, combien d’ovules extrait-on et combien d’embryons conviendrait-il obtenir?
Je supporte très mal le traitement et je suis très anxieuse. Que puis-je faire?
À quel moment puis-je réaliser le test de grossesse après le traitement?
Mes règles sont revenues. Continuer vaut-il la peine?
Peut-on sélectionner les embrions qui seront implantés en toute sécurité?
Les enfants nés grâce à ces techniques sont-ils comme les autres enfants?
La grossesse et l’accouchement sont-ils semblables à ceux d’un processus naturel?

À propos du don d’Ovocytes

Qui peut donner des ovocytes?
Comment puis-je devenir donneuse?
Le processus est-il douloureux?
Le don peut-il affecter ma fertilité postérieure?

À propos de la Grossesse

Vous souhaitez mieux contrôler votre gestation?

À propos de l’Accouchement Naturel

Vous souhaitez expérimenter un accouchement naturel?

À propos de Gynécologie

Vous souffrez d’un problème gynécologique?


Sur la Fertilité

Comment savoir si je dois consulter un spécialiste pour être enfin enceinte?

Une consultation est recommandée dans les cas suivants:

  • Couple ayant tenté, sans y parvenir, une gestation pendant 1 an ou pendant 6 mois pour les plus de 30-35 ans.
  • Antécédents chez l’homme ou la femme de chirurgie de l’appareil génital, infection pelvienne, altérations génétiques, altérations menstruelles importantes, problèmes gynécologiques, etc.
  • Couple ayant connu 2 avortements consécutifs ou plus.
  • Femme seule ou en couple avec une personne du même sexe.

plus d’infos +

Quelle est la différence entre infertilité et stérilité?

La stérilité peut se définir comme l’incapacité à expérimenter la gestation après avoir eu des rapports sexuels sans protection de manière régulière pendant un an. Le terme infertilité s’applique aux couples qui obtiennent une gestation, mais dont cette gestation ne progresse pas (avortements répétés). Dans de nombreux forums et sites d’internet, ces deux termes s’utilisent indistinctement.
plus d’infos +

Comment diagnostique-t-on l’infertilité?

Aussi bien la femme que l’homme doit se soumettre à une évaluation par un spécialiste en problèmes de reproduction. Il est préférable de se rendre auprès d’un gynécologue spécialiste en procréation médicalement assistée, car le bilan de la stérilité inclut des examens qui ne sont pas normalement réalisés chez les gynécologues classiques. Faites-nous part de votre cas.
plus d’infos +

Qui est la cause de l’infertilité?

Dans environ un tiers des cas, ce sont les femmes qui souffrent d’un problème pouvant entraîner l’infertilité, tandis que pour un autre tiers, cette infertilité est due à des facteurs ou problèmes relevant du système reproducteur de l’homme. Le tiers restant regroupe les cas où les problèmes sont présentés par les deux membres du couple.
plus d’infos +

L’infertilité est-elle un problème commun ? Il y a de plus en plus de cas d’infertilité?

Environ 15-20% des couples ont des problèmes de reproduction. En Espagne, près de 800.000 couples souffrent de stérilité.

Les pays développés connaissent une augmentation des cas d’infertilité et une diminution de la natalité. Les femmes recherchent de plus en plus la maternité à un âge avancé, lorsque les chances d’y parvenir de manière naturelle sont plus faibles. D’un autre côté, on observe une augmentation de l’infertilité masculine, due à un appauvrissement progressif de la qualité du sperme, à cause, sans doute, de facteurs environnementaux comme la pollution, les pesticides, l’utilisation de substances et d’additifs dans certains aliments qui pourraient affecter la spermiogénèse. Le stress et la consommation habituelle d’alcool, de drogue, de tabac exercent aussi sans doute leur influence.

Puis-je être infertile si j’ai eu des enfants auparavant?

Les problèmes d’infertilité peuvent surgir à n’importe quel moment. Le fait d’avoir eu des enfants antérieurement ne signifie pas que vous serez fertile à l’avenir. De fait, il y a plus de couples qui souffrent d’infertilité secondaire (problèmes d’infertilité chez les couples qui ont déjà eu un enfant ou plus) que d’infertilité primaire (problèmes d’infertilité chez les couples qui n’ont jamais eu d’enfant).

Comment prévenir l’infertilité?

Dans certains cas, le fait de perdre un peu de poids, d’abandonner la drogue, l’alcool ou le tabac, de suivre une diète saine, équilibrée et bonne pour la santé sera suffisant pour améliorer votre fertilité. L’exercice physique modéré et régulier est également souhaitable. La Société Américaine de Médecine de la Reproduction affirme qu’un haut niveau de stress peut occasionner des spasmes dans les trompes de Fallope et diminuer la production des spermatozoïdes chez l’homme. Nous avons tous entendu parler de cas de personnes qui ont tenté pendant longtemps une grossesse sans y parvenir et qu’ils ont obtenue lors de vacances ou d’un voyage. Toutefois, nombreux sont ceux qui ne pourront pas prévenir ou éviter les problèmes d’infertilité et devront, pour cela, recourir aux services d’un spécialiste en la matière.

Peut-on augmenter les chances d’obtenir une grossesse de manière naturelle?

En général, si la femme a un cycle régulier, l’ovulation se produira autour du 14ème jour du cycle. Aussi recommande-t-on d’initier les rapports sexuels à partir du neuvième ou du dixième jour du cycle (l’époux se sera abstenu de toute éjaculation pendant les quatre ou cinq jours précédents) et, à partir de ce moment-là, d’avoir des rapports sexuels un jour sur deux pendant une semaine environ. Si le sperme est normal, avoir des rapports tous les jours n’affectera pas le pronostic. En revanche, si la qualité ou la quantité de spermatozoïdes est faible ou juste, avoir des rapports plus fréquents diminue en effet les chances de succès.

Les nerfs ou le stress peuvent-ils affecter ou diminuer ma fertilité?

On parle en effet de relation entre l’anxiété ou le stress et une diminution de la fertilité, mais il est difficile de savoir jusqu’à quel point le stress peut à lui seul empêcher une grossesse. On sait par contre que l’infertilité produit un stress dans le couple qui peut détériorer la relation et la qualité de vie, raison pour laquelle la situation requiert un traitement spécifique.

Dans quelles conditions les rapports sexuels peuvent-ils augmenter les chances de succès?

Il existe toute une série d’on-dit, de croyances et d’idées reçues infondées. On sait qu’aucun type de position en particulier n’exerce une influence sur la possibilité d’une gestation, pas plus que le fait d’atteindre l’orgasme n’augmente les chances de succès. Rester couchée après les rapports sexuels pour favoriser l’ascension des spermatozoïdes vers l’utérus n’améliore rien non plus, puisque cette montée est immédiate. Le repos n’est donc pas nécessaire, pas plus que le fait de lever les jambes ou d’adopter des positions similaires. Évidemment, il ne sert non plus à rien que l’homme laisse un temps son membre dans le vagin de la femme pour ne pas que le sperme en ressorte, car les contractions utérines poussent rapidement les spermatozoïdes vers l’utérus, condamnant ceux qui n’y parviennent pas à retomber le long du vagin. Il est par contre déconseillé à la femme de prendre une douche vaginale juste après le coït ou d’utiliser des lubrifiants qui peuvent affecter la mobilité spermatique. L’utilisation des tampons n’affecte en rien non plus la fertilité d’une femme, pas plus que le fait d’avoir pris la pilule ou d’autres méthodes de contraception, à condition qu’elle l’ait fait convenablement.

L’âge est-il important?

Actuellement, il est de plus en plus fréquent que les couples souhaitent leur première grossesse quand l’âge fertile de la femme est dépassé. À partir de 35 ans, la fertilité de la femme diminue progressivement et après 45 ans, les possibilités de grossesse sont bien plus exceptionnelles. Chez l’homme, il semble que la qualité du sperme ne s’appauvrit qu’après 50 ans, même s’ils restent parfois fertiles jusqu’à plus de 70 ans.

L’infertilité requiert-elle des traitements complexes?

Non, certains couples peuvent améliorer leur fertilité en appliquant de simples changements dans leur style de vie. D’un autre côté, d’autres auront besoin d’interventions médicales minimes, une chirurgie mineure, par exemple, ou initier un traitement médical particulier avant d’être préparés et capables de concevoir un enfant.

retour


À propos de la Procréation Médicalement Assistée

Existe-il des listes d’attente pour réaliser un traitement de procréation médicalement assistée?

La liste d’attente est actuellement de 7 jours pour une première consultation. Si le diagnostic est clair, les traitements peuvent commencer immédiatement. Quoi qu’il en soit, on peut programmer la mise en place de ces traitements dans nos centres de procréation médicalement assistée au moment qui vous conviendra le mieux. Si vous êtes receveuse d’ovocytes, il n’y a pas de liste d’attente dans notre programme de don d’ovocytes.

Quelles sont les chances de succès?

Les possibilités de fécondation et de grossesse après l’application d’un traitement dépendent des conditions de chaque couple (âge de la femme, qualité du sperme, présence d’endométriose, etc.) et du traitement de procréation médicalement assistée utilisé.

Quels risques présente l’application de traitements de procréation médicalement assistée?

  • Insémination artificielle:
    Grossesse multiple
  • Fécondation in vitro:
    En supprimant l’anesthésie générale dans la plupart des cas, le risque de complications est très faible. Or, même si le traitement hormonal est sans risque, le principal problème réside dans un éventuel syndrome d’hyperstimulation ovarienne due au traitement hormonal. Le pourcentage de cas est faible et votre gynécologue vous alertera lors des contrôles de l’existence ou non d’un tel risque.
  • Grossesse multiple:
    Pour ce qui est de la fécondation in vitro, si l’on transfère 3 embryons, le pourcentage de jumeaux est de 20% et de triplés de 4%. Si une telle éventualité n’est en rien envisageable, on peut réduire volontairement le nombre d’embryons à transférer, au risque de réduire d’autant les chances de succès.

Quels sont les principaux traitements de reproduction humaine assistée?

Les principales techniques de procréation médicalement assistée sont l’insémination artificielle ou intra-utérine et la fécondation in vitro. Pour la fécondation in vitro, on utilise dans notre laboratoire la technique ICSI (injection intracytoplasmatique de spermatozoïdes), à laquelle on peut ajouter la technique IMSI (les spermatozoïdes sont morphologiquement sélectionnés grâce à une observation 40 supérieure à celle de l’ICSI conventionnelle).
plus d’infos +

Quelles différences y a-t-il entre insémination artificielle et fécondation in vitro ? Quelle est la meilleure?

Il s’agit de techniques distinctes dont la prescription dépend des cas. L’insémination artificielle est plus simple, car elle consiste à déposer des spermatozoïdes améliorés en laboratoire dans l’utérus de la femme au moment de l’ovulation. La stimulation hormonale est très légère et ne dure que 7-10 jours environ.
La fécondation in vitro est plus complexe, car elle requiert une stimulation hormonale plus importante pour procéder à la ponction des ovaires (au bloc opératoire et sous sédation), en vue d’extraire les ovocytes qui seront fécondés en laboratoire par les spermatozoïdes. Au bout de 2 à 5 jours de développement dans des incubateurs spéciaux, les embryons seront déposés dans l’utérus et suivront le cours normal d’une grossesse. Tout le processus dure environ 20-25 jours.
plus d’infos +

Ces traitements de procréation médicalement assistée sont-ils douloureux?

Ces techniques ne sont pas spécialement douloureuses. Au cas où une ponction ovarienne s’avérerait nécessaire (au cours de la fécondation in vitro) afin d’extraire des ovules, la patiente se soumettra à une sédation consciente afin que, même sans être anesthésiée, elle ne ressente aucune douleur. Il s’agit de techniques ambulatoires.
Quelle disponibilité horaire et de repos ces traitements de reproduction humaine exigent-ils?

  • Pour une Insémination Artificielle:
    Durant le traitement, vous devrez venir à la clinique 2 ou 3 fois pour suivre des contrôles. La durée de la consultation est en général de 15 minutes. Le jour de l’insémination artificielle, le couple devra, le cas échéant, apporter un échantillon de sperme une heure et demie avant la réalisation du traitement. L’insémination artificielle est un processus qui dure une quinzaine de minutes et qui ne requiert pas de repos spécial, ni le jour même ni le lendemain. Vous pourrez donc reprendre vos activités professionnelles sans difficulté, mais sans faire d’efforts violents. En coordonnant les rendez-vous avec le gynécologue, vous pourrez vous rendre aux visites de contrôle et d’insémination artificielle en dehors des heures de travail.
  • Pour une Fécondation In Vitro:
    La femme doit se rendre à la consultation pour réaliser des contrôles 3 à 5 fois, en fonction du type de traitement de procréation médicalement assistée. La durée de la consultation est d’environ de 15 minutes. Le jour de l’extraction des ovules, le couple devra apporter un échantillon de sperme et la femme entrera au bloc opératoire pour une durée de 30 minutes. L’intervention se fait sous sédation et la femme pourra s’en aller ensuite chez elle. Le transfert des embryons se fera 48-72 heures plus tard. L’opération dure 15 minutes et un repos relatif de 48 heures est conseillé. Ensuite, la femme pourra reprendre une vie normale, mais sans efforts importants.
  • Dans le cas de patientes étrangères ou de gynécologues associés, les contrôles du cycle peuvent s’effectuer en dehors de notre centre de procréation médicalement assistée, de sorte que la patiente ne devra se déplacer à Tarragone (Reus) que le jour de l’extraction des ovules et celui du transfert des embryons ; dans le cas d’une insémination artificielle, le jour de l’insémination.

Lors des cycles de fécondation in vitro, combien d’ovules extrait-on et combien d’embryons conviendrait-il obtenir?

Tous les follicules ponctionnés ne contiennent pas forcément un ovule et certains parmi les ovules obtenus ne seront pas aptes à la fertilisation. Le nombre d’ovules obtenu variera selon les cas: parfois on n’obtient que très peu d’ovules, parfois le nombre en est très élevé. Tout dépend de l’âge, de la qualité du sperme et de la réponse au traitement. Le nombre d’ovules obtenu est en moyenne de 5 à 10, et de 3 à 6 embryons fertilisés chez les femmes de moins de 35 ans.
plus d’infos +

Je supporte très mal le traitement et je suis très anxieuse. Que puis-je faire?

Les techniques de procréation médicalement assistée sont des processus complexes qui conditionnent un grand nombre d’aspects de votre vie personnelle et de couple. Des doutes, des craintes surgiront, en même temps que des sentiments d’enthousiasme intense et d’impatience. Notre centre de procréation médicalement assistée Procrear met à la disposition de ses patients des professionnels qui résoudront tous les doutes dérivés du traitement, en leur apportant leur expérience. En cas de besoin, notre équipe mettra à votre service une psychologue dont l’objectif est de préparer psychologiquement les patients à affronter le traitement de la meilleure manière possible en leur enseignant des techniques de relaxation et de réduction de l’anxiété.

À quel moment puis-je réaliser le test de grossesse après le traitement?

Si au bout de 13 jours vous n’avez pas vos règles, nous vous recommandons de réaliser un test sanguin (BETA-HCG dans le sang). Si le test est positif, vous êtes enceinte. Vous devrez poursuivre le traitement jusqu’à votre rendez-vous à la consultation (deux semaines plus tard). Là, nous vérifierons par écographie si effectivement la grossesse progresse et si le cœur de l’embryon bat.

Mes règles sont revenues. Continuer vaut-il la peine?

Un traitement qui échoue a pour conséquence une dépression psychologique et une perte de confiance, logique, en la technique et en l’équipe. En consultant le gynécologue, vous pourrez connaître le degré de difficulté de votre cas, savoir s’il faut changer de technique ou de traitement, ou bien s’il est préférable d’abandonner. Après plusieurs essais, la probabilité accumulée de grossesse augmente.

Peut-on sélectionner les embrions qui seront implantés en toute sécurité?

Actuellement, ce n’est pas possible. La seule chose que nous pouvons faire, c’est sélectionner des embryons qui, d’un point de vue morphologique, présentent une meilleure qualité (un meilleur « aspect »). Si le nombre d’embryons est suffisant et adéquat à votre cas particulier, on peut opter pour une culture à long terme d’embryons ou culture de blastocystes, ou encore pour un diagnostic préimplantatoire pour augmenter les chances d’implantation.

Les enfants nés grâce à ces techniques sont-ils comme les autres enfants?

Oui. Ils présentent les mêmes risques d’altérations génétiques, de malformation, etc. que ceux de la population normale. Seulement dans certains cas de stérilité masculine d’origine génétique, il existe le risque, lors de l’utilisation de la micro-injection intracytoplasmatique de spermatozoïdes (ICSI), de transmettre à la descendance masculine la stérilité paternelle, raison pour laquelle son fils devra sans doute recourir à cette technique pour être père à son tour.

La grossesse et l’accouchement sont-ils semblables à ceux d’un processus naturel?

Oui, bien que dans notre centre de procréation médicalement assistée, nous établissons un protocole spécifique pour le suivi des gestations obtenues à la suite de traitements de reproduction humaine assistée.
plus d’infos +

retour


À propos du don d’ovocytes

Qui peut donner des ovocytes?

Les donneuses d’ovocytes sont des femmes jeunes, saines, qui désirent aider d’autres femmes à être mères. Elles sont en général socialement engagées et d’un niveau culturel élevé. Beaucoup sont étudiantes universitaires.
Dans notre Centre, les conditions requises sont : avoir entre 18 et 28 ans, posséder un dossier familial négatif en ce qui concerne les maladies de transmission génétique, présenter un caryotype normal (étude chromosomique), un screening de maladies génétiques négatif, un bilan exhaustif négatif pour ce qui est des maladies sexuellement transmissibles (sida, hépatite B et C, syphilis), un appareil reproducteur normal, une bonne santé physique et mentale, une bonne fertilité et réponse au traitement de stimulation ovarienne, ainsi qu’un indice de masse corporelle adéquat. Le don est anonyme (les données concernant l’identité des donneuses sont secrètes). Le don d’ovocytes est un acte altruiste et solidaire, mais une compensation économique est permise pour couvrir les frais de déplacement, d’absence du travail, etc.

Comment puis-je devenir donneuse?

Pour devenir donneuse, veuillez prendre contact avec notre centre de procréation médicalement assistée et solliciter un rendez-vous.

contactez-nous

Le processus est-il douloureux?

Le don d’ovocytes n’est pas douloureux. La gêne la plus courante consiste en un pincement abdominal semblable à celui produit par l’ovulation.

¿Le don peut-il affecter ma fertilité postérieure?

Non. Le don d’ovocytes n’affectera pas votre fertilité future. Grâce à un bilan gynécologique préalable aussi rigoureux, vous pourrez diagnostiquer et traiter des altérations qui, à court terme, pourraient compromettre votre fertilité.

retour


À propos de la Grossesse

Vous souhaitez mieux contrôler votre gestation?

Si vous souhaitez un suivi personnalisé et très soigné de votre grossesse, un traitement cordial et humain, c’est précisément ce que nous vous offrons au centre Procrear, en plus de la technologie la plus avancée dans le domaine du Diagnostic Prénatal ; et tout ceci entre les mains de spécialistes en Diagnostic Prénatal solidement formés dans des Hôpitaux de Niveau III, accrédités par la SESEGO (Section d’Échographie de la Société Espagnole de Gynécologie et d’Obstétrique). Dans notre clinique de procréation médicalement assistée, nous sommes spécialisés dans le contrôle de la grossesse et l’attention personnalisée lors de l’accouchement.
plus d’infos +

retour


À propos de l’Accouchement Naturel

Vous souhaitez expérimenter un accouchement naturel?

Si votre fertilité ne connaît aucun problème et ce que vous souhaitez c’est expérimenter un accouchement naturel traditionnel, notre équipe de gynécologues, sages-femmes, pédiatres et anesthésistes vous offrent leur plus de 30 ans d’expérience dans le domaine des soins à l’accouchement. Nous pourrons également vous faire découvrir d’autres alternatives qui sont tout aussi saines et efficaces.
plus d’infos +

retour


À propos de Gynécologie

Vous souffrez d’un problème gynécologique?

Si vous souhaitez en savoir plus sur votre état de santé ou sur un dysfonctionnement, nous disposons d’une équipe de gynécologues comptant plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la Santé de la Femme, en plus d’une technologie de pointe, à votre service. N’oubliez pas qu’il est recommandé de faire un bilan au moins une fois par an : dans le cas de femmes asymptomatiques, au commencement des rapports sexuels ; dans le cas de symptômes gynécologiques, à n’importe quel moment. Nous pouvons vous orienter dès le premier rendez-vous et évaluer s’il existe une anomalie gynécologique ou mammaire, vous aider à prévenir et à améliorer votre santé, vous renseigner sur la planification familiale, la contraception, la ménopause, l’ostéoporose, la chirurgie gynécologique et mammaire, etc. Venez nous connaître.
plus d’infos +

retour


Retour à accueil