Protocole du suivi échographique de la grossesse

Protocole du suivi échographique de la grossesse

Tests réalisés dans notre Unité de Diagnostic Prénatal
Cliquez sur le test qui vous intéresse pour de plus amples informations:

Screening Biochimique-échographique d’Aneuploïdies (Test d’EBA)

Il s’agit d’un bilan sanguin que l’on réalise entre la 11ème et 14ème semaine visant à déterminer certaines valeurs hormonales. Ces données sont introduites dans un programme informatique qui, en fonction de l’âge de la mère, le poids, les semaines de gestation, le pli nucal et le CRL (longueur de l’embryon), obtient un indice de risque du Syndrome de Down ou mongolisme (trisomie 21) et du Syndrome d’Edward (trisomie 18). Les données obtenues ne constituent jamais un diagnostic précis.

La sensibilité à ce test est de 85-90%. Si l’on ne réalise pas le Test d’EBA, on peut solliciter, à partir de la 15ème semaine et jusqu’à la 18ème le Triple screening.

Echographie des 11-14ème semaines: le pli nucal

Au cours de cette période, nous mesurons le pli nucal, l’espace compris entre la colonne vertébrale et la peau du fœtus au niveau de la nuque. On évalue de même la présence d’os nasal et l’anatomie fœtale du premier trimestre. En cas de pli nucal augmenté, d’absence d’os nasal ou d’altération anatomique importante, on conseille la réalisation d’une amniocentèse pour étudier la génétique fœtale (caryotype).

Amniocentèse

Elle est pratiquée entre les 15-18ème semaines et consiste en une ponction, à l’aide d’une aiguille fine et sous contrôle échographique, de la poche amniotique pour extraire entre 15 et 20 cc de liquide amniotique. L’amniocentèse est le test le plus fiable dont nous disposons (près de 100% de fiabilité) pour diagnostiquer des altérations génétiques.

En contrepartie, elle comporte un risque d’avortement d’environ 0,5-1%. Après le test, il faut observer un repos de 48 heures. Les résultats définitifs (caryotype fœtale) sont donnés au bout de 3 semaines, mais on dispose (pour un coût supplémentaire de frais de laboratoire) d’un système rapide de screening (QF-PCR), que vous pouvez solliciter le jour de la ponction.

L’amniocentèse est indiquée dans les cas suivants:

  • Âge de la mère supérieur à 37 ans.
  • Enfant précédent présentant un syndrome de Down (mongolisme) ou autre altération chromosomique ou malformation de filiation inconnue.
  • Antécédents familiaux de retard mental ou de défauts physiques congénitaux.
  • Un des membres du couple (ou les deux) est porteur d’une altération chromosomique (par exemple, translocation chromosomique).
  • Antécédents familiaux de maladies récessives, autosomiques ou liées au sexe, de troubles métaboliques, congénitaux ou d’hémoglobinopathies.
  • Certaines maladies chroniques chez la mère (diabète de Type I).
  • Cycle de Fécondation in Vitro à cause d’un facteur masculin sévère et/ou altérations au niveau de la méiose, FISH, fragmentation de l’ADN, etc.
  • Diagnostic génétique préimplantatoire (DGP) de l’embryon après un cycle de Fécondation in Vitro.
  • Risque suspecté d’infection fœtale.
  • Risque suspecté, après échographie, que le fœtus soit porteur d’une chromosomopathie.
  • Triple screening avec indice de risque supérieur à la normale.
  • Test EBA (ou OSCAR), avec un indice de risque individuel supérieur à la normale.
  • Risque suspecté ou évidence d’une malformation fœtale.

Échographie Haute Définition (20 semaines ou Morphologique)

Il s’agit de l’échographie haute résolution grâce à laquelle on peut écarter toute anomalie structurelle, ainsi que les marqueurs de chromosomopathies chez le fœtus. On évalue également l’anatomie fœtale, l’emplacement et les caractéristiques du placenta et du cordon ombilical, ainsi que le volume du liquide amniotique. Cette échographie s’effectue dans notre Unité de Diagnostic Prénatal par un spécialiste en la matière (niveau III de la SESEGO).

Échographie obstétrique 4D (tridimensionnelle en temps réel)

Il est tout à fait normal que les futurs parents se montrent impatients de connaître la physionomie de leur enfant. De fait, diverses études suggèrent que la possibilité de le faire avant la naissance renforce le lien émotionnel.

C’est précisément une des principales fonctions de l’Échographie 4D, que l’on réalise de la même manière qu’une échographie traditionnelle, mais qui permet d’obtenir des images du fœtus en trois dimensions (échographie 3D) et en temps réel (échographie 4D).

La visualisation du futur bébé en volume et en mouvement permet, de même, de déceler des indices de son comportement et de sa gestuelle dans l’utérus.

Réalisée entre la 26ème et la 32ème semaine de gestation, l’échographie 4D permet d’obtenir des images d’une grande qualité et d’un profond réalisme, que l’on vous remettra ensuite sur DVD.

L’échographie 4D, sauf indication spécifique du gynécologue, n’est pas destinée au diagnostic, à l’assistance ni au suivi de la grossesse, de même qu’elle ne remplace pas les examens échographiques habituels.

Chez Procrear, nous nous efforçons, durant toute la durée de la session, d’obtenir les meilleures images et vidéos en échographie 3D et 4D. Nous nous engageons, si la position du bébé n’est pas la plus adéquate, à répéter un autre jour la session d’échographie 4D, sans coût supplémentaire.

Échographie Doppler en couleur

La technique Doppler s’utilise depuis longtemps pour ausculter le cœur du fœtus. Son application s’est récemment élargie dans le domaine de l’obstétrique pour mesurer le bien-être fœtal. On peut également détecter par ce biais la diminution du flux sanguin des vaisseaux du fœtus ou du placenta, associée à des problèmes fœtaux (croissance utérine retardée, etc.)..

Échocardiographie (étude du cœur du fœtus)

Les altérations congénitales du cœur constituent les malformations fœtales les plus fréquentes. La plupart de ces altérations apparaissent chez des gestantes sans facteur de risque. Chez Procrear, nos spécialistes en Diagnostic Prénatal et Cardiologie Néonatale et Pédiatrique mettent toute leur expérience au service de la détection de ces altérations.

Last Update: 09/09/2014
References:
– Asim Kurjak, ‪Frank A. Chervenak. Ecografía en Obstetricia y Ginecología. ‪
‪Ed. Médica Panamericana‬ (2009)
– Wax J, Minkoff H, Johnson A, et al. Consensus report on the detailed fetal anatomic ultrasound examination: indications, components, and qualifications. J Ultrasound Med 2014; 33:189.